vers le contenu

vers la navigation

Bg  |  De  |  En  |  Esp  |  It  |  Pl  |  Ro

Les besoins de base des abeilles

L'habitat, la santé et notamment l'alimentation revêtent une importance prépondérante pour la survie des abeilles.
A l'exception de la Scandinavie et de certaines régions d'Europe de l'Est, les paysages cultivés européens ne laissent aux abeilles pratiquement aucune possibilité de fonder de nouvelles colonies de manière autonome. Par conséquent, les abeilles sont, en Europe, presque toujours élevées par des apiculteurs dans des ruches de différents types de construction.
Une colonie d'abeilles pouvant comprendre jusqu'à 80.000 individus coexistant dans un espace extrêmement étroit, le maintien d'une santé optimale est impératif pour la survie de la population. Grâce à la propolis, les abeilles disposent certes d'un produit des plus efficaces contre un grand nombre d'agents pathogènes mais l'apiculteur doit néanmoins intervenir régulièrement. Parmi les maladies auxquelles les abeilles sont le plus souvent confrontées, il convient notamment de mentionner la loque américaine, la nosémose et la varroatose.
L'importance décisive de l'alimentation pour les abeilles peut être déterminée en fonction de leurs différents stades de développement : lors de la transformation de l'oeuf en insecte, l'absorption de protéines joue un rôle de premier plan. En revanche, les apports d'énergie par les hydrates de carbone sont essentiels pour les abeilles adultes (faux-bourdons, abeilles ouvrières et reines).